Bolbec SG Netto Relais d'Etretat Colas Equipsport  Sc Metal 

Histoire

IL  ETAIT  UNE  FOIS UN COMTE ET  UNE  COMTESSE ...

      ...patrons d'une entreprise de filature à Bolbec. Ces personnages nobiliaires appartenaient à la famille De Castelbajac. Leur entreprise quant à elle se dénommait "Etablissements Desgénétais Frères". Elle se situait au début de la vallée du Bolbec, après l'emplacement actuellement occupé par l'usine ORIL. De nos jours les bâtiments restants ont été rachetés par la municipalité sous le nomde "friche Desgénétais" et n'ont plus de vocation industrielle. Quant aux De Castelbajac, les connaisseurs auront entendu parler de Jean Charles de Castelbajac à qui la création couturière française doit des choses remarquables. 

      Mais revenons au sport : en 1922, le couple fonde une association sportive à l'intention exclusive de ses ouvriers. Ce sera "l'Union Sportive Desgénétais Frères". On y pratiquera l'éducation physique, l'athlétisme, le basket-ball, le volley-ball et... la préparation militaire. On était trés "patriotique" à l'époque ! 

      En 1932, l'association est agréée par l'état et poursuit son oeuvre d'éducation sportive chez les ouvriers de l'usine.

      En 1941, en pleine guerre, le gouvernement de Vichy interdit aux associations de porter le nom d'une entreprise, notre "Union Sportive Desgénétais Fréres" se rebaptise alors "Racing Club de Bolbec", titre qui sera officialisé en 1942 

     L'acte de la naissance administratif du club date bien de cette année 42 .... mais il y avait une autre histoire qui le précédait de vingt ans !

      Appel à témoin : faut-il voir dans le choix de ce nom anglo-saxon -Racing Club-, lors de cette année dominée par l'Allemagne nazie conquérante, la manifestation d'un certain esprit d'indépendance, sinon de quelque résistance, à l'égard de l'esprit de collaboration ambiant de l'époque ?

      Ces renseignements sont tirés du compte rendu d'un discours prononcé par Monsieur  Golder  lors de l'investiture de Monsieur Guérin en tant que Président d'Honneur du R.C.B. en 1951. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PLUS  TARD, LE HANDBALL ...

 

       Les athlètes du Havre Athletic Club, en hiver, pour se maintenir en forme et à l'abri du froid, pratique un sport en salle assez tonique : le handball !

       En 1957, l'animateur Claude Lefebvre accueille les futurs joueurs au stade du bois du Vivier pour participer à un championnat havrais. Ce sera une entente Bolbec-Lillebonne qui représentera la ville. Premier match contre la C.R.S. 32, le 9 novembre, et défaite 27- 4. Il aura des matches de démonstration place Carnot pendant les quinzaines commerciales.

 

 

Les anciens de la place Carnot ...

 

Transmis par Claude LEFEBVRE :

1ere équipe 1957/1958, au stade du Vivier, avec, debout de gauche à droite : LAGNEL Michel, dirigeant, LEROUX Jean Pierre, LEFEBVRE Claude, BLONDEL Daniel, gardien de but, AFFAGARD Alain, et accroupis, de gauche à droite, CORBLIN Michel, inconnu, AUBIN Pierre et inconnu. 

 

 

 

 

 

 

       En 1958, sous la présidence de M. David , le handball réunit les joueurs de Bolbec et Lillebonne dans une même structure sous la houlette de Marcel Romano, professeur au C.E.T. Et enfin la première victoire arrive le 29 novembre contre le CAPAH du Havre, 16 - 14.  Deux équipes sont engagées et la première ne se débrouillera pas mal du tout pour un début puisqu'elle jouera sa qualification en championnat de Normandie. Quant à la seconde, le handball n'est pas assez implanté dans la région pour qu'elle puisse bénéficier d'un nombre intéressant d'adversaires... Monsieur Lhommet, joueur et vice-président, quant à lui, est chargé d'assurer la croissance de la section. Il va chercher à recruter chez les scolaires. Il faut se souvenir que le handball est resté pendant trés longtemps le premier sport collectif scolaire (le football, jeu de pied, n'avait pas le même impact "intellectuel" que le handball, jeu de main et moins pratiqué par le "peuple").  

       En 1959, les joueurs évoluent sur le terrain en macadam à la place de l'ancienne usine Fauquet. Le gel détruira l'installation en 1962. 

       Et, tout naturellement, on va voir apparaitre, dans la vie du club R.C.B. Général, la mention de la section Handball en 1960. Mais il y a un petit mystère : cette section, selon toute apparence, existait déjà : elle a dû être créée et demander son rattachement en 1959. Mais cette année là, pas de compte rendu du R.C.B. général. ( Quelqu'un saurait-il pourquoi ? )  

 

 

 

 

 

 

Toujours une contribution de Claude LEFEBVRE

Deux photos de l'année 1961/1962, prises route de LANQUETOT dans l'ex usine, actuellement piscine Caneton). On y retrouve quelques joueurs de 57/58 avec des nouveaux dont je ne me souviens plus le nom. DORANGE, JOUENNE ?

 

 

 

  

 

 

       Mise en sommeil en 1961, au départ de Marcel Romano, le handball reprend son essort en 1964, sous les couleurs de la Maison de Jeunes et de la Culture de Bolbec.

       En 1966, le handball revient dans le giron du Racing Club bolbec avec André Flamand comme président. Lionel Dorange assure les entrainements.

      En 1969 et 1970, la section dirigée par Philippe Sanson, est en manque de salle et les joueurs évolueront à Lillebonne, puis Goderville en 1971. 

      Cette année-là, avec l'arrivée de Philippe Dufour à la présidence,  le R.C.B. handball prend de l'importance : une équipe féminine est créée. Puis une équipe minime en 1972, date à laquelle la salle Roncherolles est enfin construite ! Le R.C.B. est dans ses murs et comptera cinq équipes, en 1974, avec la création des cadets.

 

Bureau directeur  1976

 

 

 

     Une curiosité : ce n'est qu'en 1999 que la section obtiendra son agrément auprès de la Jeunesse et Sports

 

 

      

 

Documents de référence :

 

Présentation de section par le président Dufour dans le livret de la saison 76-77 


 

 

 

 

Le livret de la saison 1982-1983 par le président Sénécal

 

 

L'AGE  D'OR :

 

      En 1983, la section handball fête ses vingt cinq ans d'existence avec 120 licencié(e)s et 10 équipes, avec, à sa tête, Gérard Sénécal qui détient le "record" de la plus longue présidence : il exercera cette charge de 1978 à 2001, soit vingt trois ans de travail pour la section !

      C'est pendant cette période, plus précisément à la charnière des années 80 et  90, que le handball bolbécais connaîtra ses heures de gloire :

      Record mondial du match le plus long en 1988 avec J.Y. Angot, C. Lemesle, P. Dumesnil, D. Jirot, R. Dentu, E. Duboc, et A. Carpentier. . Ils établiront ce record -sur la place Charles de Gaulle- après plusieurs mois de préparation physique, soutenus par une équipe logistique qui, dans l'ombre, s'est dépensée sans compter.  

 

 

Le livre Guiness et la photo de l'équipe du record du monde

 

 

 

Reproduction du livre Guiness des records édition 1989 ( © éditions Philippine Paris 1988 )

 

 

 

 

      Accession en Nationale 2 des féminines qui, fin 1991, terminent secondes de leur championnat régional derrière Gonfreville, mais ne sont pas qualifiées par la fédération pour le niveau supérieur. Elles gagnent, pour 1992 / 1993, ce droit sur le terrain, en finissant première de la Régionale 1

 

 

La salle Anquetil aura le plaisir de voir évoluer les pointures féminines pendant cette saison. Hélas, il n'y aura pas de suite à cette grande joie : l'édifice construit avec patience s'écroulant avec le départ de certains cadres et  joueuses.

      Le président Sénécal passe la main en 2001, engagé dans les plus hautes fonctions au niveau du Comité de Seine maritime de handball. 
      Yves Moréno, lui succède. Grâce à la politique des Emplois-Jeunes, pérennisée par la municipalité, sur le plan sportif, Delphine Luchet, se révélera être l'architecte de la construction d'une section jeune trés ambitieuse qui aboutira à la formation de jeunes de trés grande qualité.
      Son mandat s'achève avant la fin de la saison 2006-2007.
      Crésus Dutot lui succédera avec le titre du président  au mandat le plus court : deux mois ! Pendant lesquels il gérera les affaires courantes avant l'assemblée de juin 2007 qui élira Valérie Durand
      Valérie Durand sera donc la première femme présidant aux destinées de la section handball. Entourée par ailleurs d'une équipe complétement féminisée avec  Pascale Chandelier, secrétaire et Jacqueline Lecacheur, trésorière, c'est le seul club haut normand dans ce cas à notre connaissance au début du second millénaire.

     
 

ET  MAINTENANT ?

 

     Dans un contexte marqué par l'élèvation du niveau de jeu ( Les "contrats emploi jeune" du début des années 2000 ont permis à beaucoup de clubs de bénéficier du concours de jeunes formateurs trés qualifiés), le R.C.B. handball tient toujours sa place dans l'élite régionale du handball.

     Grâce à Delphine Luchet, le club a connu un developpement qualitatif et quantitatif trés important : il compte plus de jeunes que de seniors depuis les années 2000. Et ces jeunes équipes sont souvent bien classées dans leurs championnats.

    Actuellement une réflexion est à peine amorcée, mais le R.C.B handball ne pourra pas en faire l'économie à moyen et long terme :

1 )  Club de compétition tourné vers le niveau national ou club formateur de jeunes et tourné vers le loisir chez les seniors ?

2 )  Engagement dans un niveau ultra-local (Bolbec-Gruchet) ? local (coopération avec Lillebonne et Gravenchon) ? ou régional (avec Gonfreville, Le Havre ou Octeville) ?

    En comptant sur les "particularismes" locaux, les jalousies, la mauvaise foi, les mésententes, les erreurs des uns et des autres, le chemin est encore long à parcourir... Le challenge n'en est que plus intéressant ! De toute façon, on va bien trouver des gens désintéressés, ouverts et réfléchis, ça existe oui, oui, on en a vu ...

 

Que le handball reste gagnant ! 

8 votes. Moyenne 3.50 sur 5.